L’entretien professionnel, l’avez-vous fait ?

Dans toutes les entreprises, chaque salarié doit bénéficier, au moins tous les 2 ans, d’un entretien axé sur ses perspectives d’évolution professionnelle. C’est l’un des dispositifs phares de la réforme de la formation professionnelle repris par la loi du 5 mars 2014. Il est donc obligatoire depuis cette date. La promulgation de la loi Avenir du 5 septembre 2018 y a apporté quelques changements.

Cet entretien est un moment d’échange entre le salarié et son manager où il est question de ses perspectives d’évolution professionnelle, ainsi que des formations dont il pourrait bénéficier. 

Malheureusement, bien souvent il est confondu avec l’entretien d’évaluation. Une étude du Céreq parue en juin 2018 examinait l’utilisation qui est faite de l’entretien professionnel. L’essentiel de cette étude est résumé dans une infographie réalisée par Centre Inffo et publiée le 31 septembre 2018 dans Inffo Formation.

entretien-professionnel-infographie

Quand doit avoir lieu l’entretien professionnel ?

Cet entretien doit avoir lieu tous les deux ans, mais aussi au retour de longues absences (plus de 6 mois), ainsi qu’avant certains congés : congé de proche aidant ou de solidarité familiale.
Cependant, depuis la promulgation de la loi Avenir, le 5 septembre 2018, un accord d’entreprise ou de branche peut venir modifier la périodicité bisannuelle définie par la loi.

De quoi doit-on parler dans cet entretien ?

Le point central de l’entretien, c’est l’évolution professionnelle du salarié. Cependant, des informations supplémentaires doivent être communiquées, suite à la Loi sur la liberté de choisir son Avenir professionnel. Il s’agit des informations relatives au conseil en évolution professionnelle (CEP), à l’activation du CPF ainsi que des possibilités de bénéficier d’abondements complémentaires. L’objectif étant de susciter des projets de formation co-construits entre l’entreprise et le salarié.

Il est donc obligatoire pour toutes les entreprises de tenir compte de tous ces aménagements.

Au bout de 6 ans, un bilan de ces entretiens doit être fait avec l’obligation pour chaque salarié d’avoir suivi au moins une action de formation.

L’employeur sera amené à verser une pénalité au titre de l’abondement correctif si le salarié n’a pas bénéficié des entretiens tous les 2 ans et d’une formation dite non obligatoire, ces deux obligations étant cumulatives (pour les entreprises de plus de 50 salariés).

Cet abondement fixé à 3000€ est versé par l’employeur à l’OPCO qui restitue ensuite la somme au salarié lésé.

La finalité de l’entretien professionnel est d’échanger sur la situation professionnelle du salarié pour envisager des perspectives d’évolution professionnelle. Il s’agit, en fait, de confronter le projet du salarié avec les compétences dont l’entreprise a ou aura besoin.

Birdwell International, expert de la formation linguistique professionnelle en anglais et autres langues : depuis plus de 30 ans Birdwell International forme les salariés des entreprises du CAC40 et des PME/PMI, sur tout le territoire national. Nous sommes labellisés OPQF et toutes nos formations sont éligibles CPF.

Nos formateurs de langue maternelle anglaise, allemande, espagnole, italienne, russe, arabe …etc, sont tous des professionnels experts dans leurs domaines (marketing, juridique, finance, commerce, construction, tourisme, enseignement…).

Contactez-nous : nos conseillers formation vous renseignent sur les nouvelles obligations de la loi et vous conseillent sur les meilleurs dispositifs de formation à adopter.

Laisser un commentaire

INSCRIPTION NEWSLETTER

Recevez notre actualité directement dans votre boîte mail !

Articles

Lieux de formation

Nos formations près de chez vous…

Lire plus

Demos

Disposition

Large
Boîte

Mode de navigation